La troupe




Jean-Daniel Senesi – adaptation et mise en scène

Après un diplôme d'ingénieur, il travaille quelques années comme administrateur, chargé de production, attaché de presse ou régisseur, avant de percer comme interprète : il débute dans l'opérette et la comédie musicale (trois mois à l'affiche du Théâtre du Gymnase suivie d'un an de tournée) avant de remporter un Prix de fantaisiste au Concours d'Opérette de Marseille et un Prix d'opérette au Concours de Chant de Marmande. Il est engagé dans la foulée au Théâtre de l'Odéon, à l'Opéra de Metz, à la Cité de la Musique et chante également à la Halle aux Grains, à l'Opéra Comique, etc. Dès le départ, il est sollicité comme collaborateur artistique à l'écriture et à la mise en scène. Puis, accumulant expérience et formations additionnelles en danse, théâtre, clown, gestuelle baroque ou claquettes, il choisit de poursuivre une carrière de metteur en scène, de directeur d'acteurs et de pédagogue, en parallèle de sa carrière d'interprète. Il travaille ainsi à l'Opéra de Nancy, à l'Opéra de Marseille, au Grand Théâtre de Reims et est invité à trois reprises au CNSMD de Lyon pour la mise en scène d'ouvrages de Menotti, Martinu, Rossini et Chailly. Il anime également des stages et prépare de nombreux chanteurs à des concours ou prises de rôle. Après avoir co-dirigé un festival et créé plusieurs spectacles lyriques (dont des Noces de Figaro, récemment, au Théâtre de Bastia), il décide de fonder cette Nouvelle Troupe Lyrique avec des chanteurs rencontrés au fil des productions et qu'il sent animés de cette même passion du théâtre et de l'opéra. Don Giovanni de Mozart sera le premier ouvrage porté par cette jeune troupe talentueuse et qui devrait faire date dans le renouveau de l'art lyrique en France.

www.jeandanielsenesi.fr

Charlotte Loriot – dramaturge et assistante mise en scène

Elle mène une pratique musicale et théâtrale conjointement à ses activités de recherche. Après un master en musicologie, en philosophie et un master de culture musicale au CNSMD de Paris, elle a soutenu en 2013 une thèse de musicologie à Paris IV-Sorbonne. L'objet de ses recherches est l'interprétation lyrique au 19ème siècle et elle a publié des articles et participé à des colloques portant sur les théâtres, les troupes et les acteurs-chanteurs du passé et du présent. Elle a mis en scène avec l'ensemble "Les Frivolités parisiennes" L’ambassadrice d’Auber/Scribe et Le Colin-Maillard d’Hignard/Jules Verne, et plus récemment, des extraits de La petite renarde rusée de Janacek à la Studiosaal de la Musikhochschule Hanns Eisler, où elle se perfectionne actuellement en mise en scène d’opéra.

Sophie Partouche – pianiste et chef de chant

Elle obtient un 1er prix de musique de chambre et un 1er prix de piano mention très bien au CNSMD de Paris. Elle est également Médaille d’or de piano et Grand prix de la ville de Marseille. Elle se perfectionne en accompagnement avec Erika Guyomar et en mélodie française auprès de François Leroux. Elle se forme également en théâtre au Cours Florent. Elle est accompagnatrice du Chœur de l’Armée Française de 2001 à 2006, avant de travailler comme chef de chant pour des opéras, opérettes et récitals. Elle occupe actuellement un poste d’accompagnement au Conservatoire du 17ème arrondissement de Paris.

Philippe Brocard – Don Giovanni

Il commence le piano à l'âge de 5 ans et continue cet instrument jusqu'à participer à des masters-classes, notamment avec François-René Duchable. Il découvre le chant grâce à la Maîtrise St-Louis de Gonzague et se produit rapidement dans de nombreux concerts. En 2004, il se consacre à l'art lyrique et remporte en 2012 le prix du meilleur interprète masculin au Concours ARMEL Opéra. Il se produit ainsi dans le rôle principal de William Mayer A death in the family, à New-York et en Hongrie (cet opéra remporta le prix du public ARTE). L'année suivante, il remporte également le 1er prix (catégorie duo), le prix du public et le grand prix d'honneur de la ville au Concours d'Opérette de Marseille, avant de revenir en 2014 remporter, à l'unanimité, le 1er prix homme. A la scène, il interprète Figaro des Noces, Carmina Burana, Belcore de L'élixir, Don Giovanni, Papageno, Le baron de La vie parisienne, Jupiter d'Orphée aux enfers, Le comte Oscar de Barbe-Bleue, John Sorel du Consul de Menotti, etc. au Théâtre du Châtelet, au Grand Théâtre d'Angers, à Dortmund, à l'Opéra d'Avignon, au Théâtre d'Herblay, etc. En 2014, il part en tournée en Chine avec l'Orchestre de la Garde Républicaine et il chantera prochainement Escamillo à l'Espace Cardin, John Sorel à l'Athénée, Agamemnon au Grand Théâtre d'Angers et Mr Slender de Falstaff au Théâtre d'Herblay.

Luc Bertin-Hugault – Le commandeur

Clarinettiste au départ, il enseigne trois ans après l'obtention d'un CAPES de lettres classiques. Parallèlement, il commence le chant du Conservatoire du 12ème arrondissement puis au CNR de Paris, avant d'intégrer le CNSMD où il obtient son master de chant et un Prix de musique de chambre. C'est dans ce cadre qu'il travaille avec Jean-Daniel Senesi sur La petite renarde rusée de Janacek. Il est nommé Révélation lyrique de l'Adami en 2010 et chante le médecin dans Pelléas, Sarastro, Bartolo, Rocco, Le commandeur, Don Quichotte, un député des Flandres de Don Carlo, etc. à l'Opéra Comique, au Royal Albert Hall, aux Bouffes du Nord, à l'Opéra de Metz, au Grand Théâtre de Limoges, à Besançon, Reims et Rouen ou à l'Opéra Bastille, sous la direction musicale ou théâtrale de John Eliot Gardiner, François-Xavier Roth, Peter Brook, etc. Il se produit également en récital ou en concert (Beethoven, Bach, Mozart, Haëndel, Berlioz, etc.). Il chanta l’été dernier Le mandarin dans Turandot aux Chorégies d'Orange (dir. Michel Plasson). A venir : le Dr Grenvil dans La traviata et le bonze dans Madame Butterfly à l'Opéra d'Avignon, et Ahmad dans Maroûf, savetier du Caire à l'Opéra Comique.

Benoît Duc – Leporello

Après des études scientifiques, il étudie le chant à Toulouse auprès de Jacques Schwarz et Mady Mesplé et intervient régulièrement comme supplémentaire dans les Choeurs du Capitole. Il est finaliste en 2007 du Concours de Chant de Marmande. Depuis 2004, il se produit avec la Cie Acide Lyrique, laquelle connaît un grand succès avec ses 3 créations humoristiques autour du monde de l'opéra (Festival d'Avignon à plusieurs reprises, tournées multiples). Il chante Germont dans Traviata au Festival de Marmande (aux côtés de Sabine Revault d'Allonnes et de Jean-Daniel Senesi) et au Pin Galant de Mérignac, le Général Boum dans La grande-duchesse de Gérolstein à Castres. Il participe à un DVD d'un opéra de Bruneau (livret de Zola) et se produit en récital et en concert (Petite messe solennelle de Rossini, Sept paroles du Christ de Franck, Missa celensis de Haydn, Requiem de Fauré, etc.)

Olivier Dejean – Leporello

Après un Deug scientifique, il commence le chant à Montpellier avec Andréa Guiot puis au CNSM de Lyon dans la classe de Françoise Pollet. Il y chante John Sorel du Consul de Menotti sous la direction de Jean-Daniel Senesi. Il intègre ensuite l'Opéra-Studio du Rhin où il travaille, entre autres, sous la direction de Robert Carsen et François de Carpentries. Puis, il fait partie en 2013 de la 1ère Académie de l'Opéra Comique, où on a pu l'entendre dans le Baron de Cendrillon de Viardot et le Kâdi du Mârouf de Rabaud, ainsi que dans les récitals des "Rumeurs". Depuis 2011, il chante régulièrement à l'Opéra d'Avignon: Antonio des Noces, D'Estillac de La veuve joyeuse ou Yamadori de Mme Butterfly. Il se distingue aussi dans le répertoire de musique de chambre et d'oratorio (Schumann, Mahler, Ibert, Ravel, Barber, Haëndel, Haydn, Mozart et Rossini) et a remporté le 1er prix homme du Concours lyrique d'Arles ainsi que le prix mélodie contemporaine du Concours de Mélodie de Toulouse.

Mickael Chartois – Don Ottavio

Après un Capes de Mathématiques et de Sciences Physiques et une formation en art dramatique, en danse contemporaine, un travail sur l’alexandrin ou le mime, il commence le chant en 2008. Il travaille comme comédien dès 1999, mais se produit également, très rapidement, en lyrique dès 2010: Frère William dans Cauchemar à Venise de Annaix/Arbatz à Angers Nantes Opéra, de nombreux rôles d'opérette (Loustot de Véronique, Gontran des Mousquetaires au couvent, Ferdinand de Quatre jours à Paris, Barbe Bleue, Pâris de La belle Hélène, etc.), mais aussi le Comte Almaviva du Barbier, Don José de Carmen et Don Ottavio de Don Giovanni. Il rencontre Jean-Daniel Senesi en février 2014 en découvrant son travail sur une création mondiale d'Antoine d'Ormesson à Gaveau d'après "L'échange" de Claudel.

Sabine Revault d'Allonnes – Donna Anna

Elle obtient une licence de musicologie à la Sorbonne après des études de violon, puis enchaîne sur DEM de chant au CNR d'Aubervilliers avant de remporter successivement les 1er prix d'opérette, de mélodie française et d'opéra au Concours de Chant de Marmande. Elle chante à l'Opéra de Tours, de Toulon, aux Grand Théâtres de Reims, de Limoges, de Dijon, aux Festivals Lyriques d'Aix-en-Provence, de Marmande, d'Aix-les-Bains, etc. les rôles mozartiens de Susanna et d'Ilia, Giulietta de Bellini, Traviata (aux côtés de Jean-Daniel Senesi) et Gilda chez Verdi, sœur Constance, Marzelline de Fidelio, La veuve joyeuse, Véronique, Gabrielle de La vie Parisienne, etc. Elle se produit également en concert (Bach, Mozart, Haydn, Pergolèse), en récital et compte déjà trois enregistrements à son actif, dont un disque de mélodies de Massenet. Un nouveau disque de mélodies de Pierné est en préparation, toujours chez le label Timpani. Elle est actuellement Pamina au Théâtre des Variétés et Donna Elvira avec Opéra en plein air.

Julia Knecht – Donna Anna

Titulaire d'un prix de chant mention très bien à l'unanimité au Conservatoire de Marseille en 2008, Julia Knecht entre au Conservatoire Superieur de Musique de Paris. En 2013, elle y obtient un Master mention très bien, elle est actuellement en DAI et consacre ses études, au compositeur Camille Saint-Saëns. Parmi son répertoire, nous pouvons citer les rôles Mozartiens comme Fiordiligi, Donna Anna, Suzanne, mais aussi Mimi dans La bohème et Solveig dans Peer gynt de Grieg. Intéressée également par la musique contemporaine, elle a récemment enregistré une pièce de Januibe Tejera avec L'Orchestre Philarmonique de Radio sous la direction de Pascal Rophé dans le cadre de l'émission "alla breve" en décembre 2013. Julia se produit récemment sur des scènes nationales et internationales avec des metteurs en scène de renom comme Vincent Vittoz, Emmanuelle Cordoliani, Jonathan Miller et des chefs d'orchestre comme Yann Molenat, Bruno Mantovani, Nicholas Carter, David Levi, David Walter, Gergely Madaras et Nicolas Krauze. Elle a récemment été invitée par L'Orchestre Philarmonique de Louisiane pour une série de concerts à la Nouvelle Orléans et elle ainterprété Suzanne des Noces de Figaro au Théâtre de Bastia (mise en scène de Jean-Daniel Senesi). Parmi ses projets, elle jouera le rôle de Mathilde dans Caterina Cornaro de Donizetti lors du Festival de Radio France à Montpellier en Juillet 2014.

Delphine Lambert – Donna Elvira

Elle commence par des études de clarinette et une licence de musicologie à Nancy avant de continuer par le chant au CNR de Strasbourg puis au CNSMD de Lyon (Prix avec mention très bien à l'unanimité). Elle chante une sorcière de Didon et Enée, Elle de l’Amour Masqué de Messager, Magda du Consul de Menotti (sous la direction de Jean-Daniel Senesi), Dulcinée de Don Quichotte. Elle se produit en concert (Bach, Schubert, Stravinsky, Honegger, Beethoven, Berlioz, etc.) avec l'Orchestre de Picardie, L'Orchestre XIX de Lyon, les Jeunes Solistes sous la direction de Pascal Verrot, Pierro Cao, Bernard Tétu, etc. Elle chantera prochainement : La voix humaine de Poulenc et Les nuits d'été de Berlioz.

Elisa Doughty – Zerlina

Après des études musicales aux Etats-Unis (Boston University), elle obtient un Premier prix de chant à l'unanimité avec félicitations du jury au CNR de Boulogne et remporte les 1er prix d'opérette aux Concours de Chant de Marseille et de Marmande. Elle chante Pamina, Bastienne, Zerlina, Adina, Frasquita mais aussi Maria de West Side Story, Véronique, Arlette de La chauve-souris, Wanda de La grande-duchesse de Gérolstein, Omphale des Travaux d'Hercule de Terrasse, etc. au Théâtre des Champs-Elysées, à l'Opéra de Rouen, à l'Opéra de Rennes, au Stade de France ou à Dubaï. Elle se produit également en concert en Europe et aux Etats-Unis (Couperin, Rameau, Hasse, Bach, Gounod, Villa-Lobos, Orff, etc.) et est invitée de France Musique pour son duo avec la pianiste Charlotte Bonneu, avec laquelle elle enregistre un programme de mélodies françaises et allemandes qui a tourné dans toute la France. Elle revient à ses racines de comédie musicale américaine et de jazz avec un spectacle-cabaret seule en scène (écrit et mis en scène par Jean-Daniel Senesi) ou en participant à de nombreuses productions du Châtelet (La mélodie du bonheur, My fair lady, Sweeney Todd, Sunday in the park with George et Into the woods).

www.elisadoughty.com

Stéphanie Gouilly-Arcadias – Zerlina

Après un 1er prix de contrebasse et une licence de musicologie, elle obtient le diplôme de l'Ecole Normale de Musique de Paris auprès de Daniel Ottevaere. Elle remporte le Grand prix et le Prix du public au concours d'opérette de Marseille et le 1er prix d'opérette à l'unanimité du Concours de Béziers. Elle est invitée sur France Musique à participer à l'émission « Dans la cour des grands ». Elle chante Frasquita, Amour d'Orphée et Eurydice, La fée de Cendrillon, Norina, Adèle de La chauve-souris, Véronique, Eurydice d’Orphée aux enfers, Germaine des Cloches de Corneville, Clairette de La fille de Madame Angot, Louise des Mousquetaires au couvent et Mimi de La route fleurie à l'Opéra de Massy, au Théâtre de Tourcoing, au Centre Lyrique d'Auvergne, etc. Elle se produit à l'Opéra Comique en 2010 et 2011 pour La fille mal gardée et Atys travesti (aux côtés de Jean-Daniel Senesi) mais également en concert à Paris, Bruxelles, Lille (avec l'ONL) ou Montpellier pour un répertoire allant de Carmina Burana à Rossini, Haydn, Fauré, Bach ou Poulenc. Elle va bientôt créer un spectacle (sur les animaux en musique) en partenariat avec l'Atelier lyrique de Tourcoing et interpréter Micaëla dans Carmen au Théâtre de Calais, après y avoir chanté La voix humaine de Francis Poulenc.